Mariage pluvieux, mariage heureux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mariage pluvieux, mariage heureux.

Message  clead le Lun 12 Mai - 17:53

Vous avez suivi mes tourments depuis quelques mois, voici donc un petit mot sur le final...

Devant la météo annoncée, au dernier moment, j'ai rapidement tiré un trait de silicone au pied du parebrise pour tenter de sauver la robe de la mariée et installé le hard-top. Heureusement, la coiffeuse avait convaincu la mariée que rouler décapoté n'était pas vraiment indiqué pour sa coiffure sophistiquée.

La voiture s'est bien comportée, et nos jeunes mariés ont avalé leurs 85 km sous le déluge, avec plaisir. Bien sûr, je suivais de près avec tenue de mécano et outils dans le coffre.
Une rare éclaircie sur la route nous a permis de faire quelques photos.





Le silicone a rempli sa mission. Le marié n'avait qu'une chaussette mouillée (impossible d'éviter la goutte qui tombe sur le pied droit, le gauche on peut toujours le bouger...). La robe de la mariée fut sauvée par le plaid que Martine, en habituée de cette voiture, laisse toujours à l'arrière. Au sujet de la robe, s'il vous arrive de prêter votre voiture pour un mariage, précisez bien qu'une robe à cerceau est vivement déconseillée (ou alors, apprêtez vous à démonter le cerceau sous la pluie...).

C'est donc en mécano libéré que j'ai repris la route, avant le levé du soleil, toujours sous le déluge, pour ramener l'auto, très sérieusement en excès de vitesse, histoire de voir ce que ce nouveau moteur a dans le ventre. Ma navigatrice habituelle, assoupie à ma droite, a sursauté lorsque nous avons perdu quelque chose, dans un grand bruit de métal qui heurte a plusieurs reprises la voiture, sous le capot moteur et le tunnel de boite... Le comportement de la voiture n'étant pas perturbé, et les conditions extérieures ne se prêtant pas à une exploration à la lampe de poche, c'est en surveillant les manos que nous avons continué à allure normale, inquiets tout de même.
Au premier rond point à l'entrée de la ville, plus moyen de passer les vitesses, pédale molle. Encore me direz-vous. Et oui... J'en ai déduit que j'ai perdu quelque chose de l'embrayage.
Heureusement, à partir de là, ça descend jusqu'à la maison, vive la roue libre. Pas de dépanneuse cette fois-ci. Martine adore ce genre de situation...

Pour le problème d'embrayage, cette fois-ci, c'est le circlips du maître cylindre qui est sorti de son logement, libérant le liquide sur la moquette... Pourquoi ? Parce que c'est la loi de l'emmerdement maximum... Reste à commander un kit ou un maître cylindre neuf.

Pour le bruit, alors là mystère. J'ai trouvé une vis posée en équilibre, dans le passage du pot d'échappement à travers la croix du chassi. Une vis de 6 par 30, tête hexagonale, au filetage très abimé. Je viens de passer une heure sur et sous  la voiture, je ne sais pas d'où elle vient. J'en suis à me demander si je ne l'ai pas ramassée sur la route... Si quelqu'un a une idée, je prend.

J'espère vous avoir amusé.

Christian
avatar
clead
Rootes team
Rootes team

CS & RF Member : Yes
Automobiles : sunbeam alpine série 2
Nombre de messages : 595
Localisation : chalons en champagne
Date d'inscription : 21/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum